CAP horlogerie

Certificat d'aptitude professionnelle

[Code Certif Info N°54648]
Type de titre / diplôme
Certification active
Niveau de qualification
3 - Savoirs couvrant des faits, principes, concepts généraux
Sortie
Niveau CAP, BEP
Descriptif

L'horloger répare non seulement montres, réveils, pendules mais aussi compte tours, dispositifs de commande horaire, bref tout appareil de mesure du temps qu'il soit mécanique, électrique ou électronique. Les montres à complication sont étudiées au niveau du bac pro.

Objectif

L'ouvrier horloger monte, révise et répare les montres, les horloges et les réveils à mouvement mécanique, électrique ou électronique (quartz).

Il démonte le mécanisme, le nettoie, contrôle l'état des pièces et définit celles à échanger ou à remettre en état. Il rectifie certains éléments par usinage et les réassemble par microsoudure, collage, vissage ou rivetage. Puis il procède au remontage et à la lubrification du mécanisme, avant de vérifier la bonne marche de l'appareil.

Il peut être en rapport avec le client pour recevoir sa demande, lui soumettre la liste des travaux à réaliser, obtenir son accord et lui remettre l'objet une fois la réparation effectuée.

Durant sa formation, l'élève horloger étudie les matériaux utilisés en horlogerie et les traitements spécifiques qui leur sont appliqués. La métrologie, l'étude générale des appareils horaires sont également au programme. Une attention particulière est portée aux problèmes liés à l'emboîtage et aux sonneries.

Les débouchés se situent chez les horlogers détaillants, dans les ateliers de réparation, les services après-vente des fabricants, les stations techniques d'entretien ou de réparation. Des emplois existent également dans l'industrie horlogère, pour des fonctions de montage ou de contrôle avant commercialisation.

Programme

Les matériaux utilisés en horlogerie (métaux, alliages, verre, colle, pierres d'horlogerie) et les traitements thermiques et thermochimiques . Ils apprennent à utiliser et à entretenir loupe, pinces, microscopes et autres outillages pour réparer et régler montres et horloges. Ils s'initient aussi à l'utilisation des appareils de contrôles et de mesures et à leur fonctionnement (jauges, banc de contrôle d'étanchéité, chrono-compacteur).

Arts appliqués et représentation graphique : histoire et chonologie des appareils liés à la mesure du temps, analyse graphique d'un document, représentation graphique sur support traditionnel ou informatique.

Les appareils horaires et sonneries : notion de base de temps (pendule, balancier, quartz), phénomènes oscillatoires, sources d'énergie mécaniques (ressort, barillet), pile, affichage anologique, numérique ou digital. Fonctionnement d'un système de sonnerie.

Technologie de base en horlogerie : démontage, nettoyage, graissage, étanchéité et emboitage.

Métrologie : notion de base des instruments de mesure

Période de formation en milieu professionnel : 12 semaines.

Modules
  • Unité facultative / Epreuve facultative (Ufac) - Mobilité
  • Unité générale (UG) - 01. Français et histoire-géographie
  • Unité générale (UG) - 02. Mathématiques - sciences
  • Unité générale (UG) - 03. Education physique et sportive
  • Unité générale (UG) - 04. Langue vivante
  • Unité professionnelle (UP) - 01. Analyse et exploitation de données
  • Unité professionnelle (UP) - 02. Réalisations horlogères et technologie
  • Unité professionnelle (UP) - Prévention santé environnement
Poursuite d'études

Même si l'objectif du CAP est l'insertion professionnelle, il est possible de poursuivre ses études.

Les titulaires du CAP peuvent envisager de préparer en deux ans le brevet des métiers d'art (BMA) Horlogerie pour d'accéder à des postes liés à la fabrication d'éléments d'horlogerie et à la rénovation de pièces anciennes.

Débouchés

Les débouchés :

Les débouchés se trouvent chez les horlogers détaillants ou dans les entreprises : atelier de réparation, service après-vente d'un fabricant, station technique qui assure l'entretien ou la réparation. Des débouchés existent également dans l'industrie horlogère pour des fonctions montage ou contrôle avant commercialisation.

Les compétences des horlogers sont aussi recherchées dans certaines industries de pointe comme l'aéronautique, l'aérospatiale, les matériels chirurgicaux, pour notamment s'occuper de la maintenance des instruments de mesure.

Les objectifs :

  • Il démonte le mécanisme, le nettoie. Il contrôle l'état des pièces et définit celles à échanger ou à refaire. Il enlève les pièces défectueuses, les remplace.
  • Il modifie ou rectifie si nécessaire des éléments par usinage. Il réassemble les éléments par micro-soudure, collage ou rivetage. Il effectue le remontage, lubrifie, vérifie ensuite la bonne marche du mécanisme, des fonctions.
  • Il peut être en rapport avec le client, pour répondre à sa demande, prévoir et proposer les travaux à effectuer, obtenir son accord, enfin lui remettre la pièce d'horlogerie.

Durant sa formation, il étudie les matériaux, la métrologie, et les appareils horaires . Une attention particulière est portée aux problèmes liés à l'emboîtage et aux sonneries.

RNCP
Inscrit de droit Voir la fiche n° 5365
Code scolarité
50025137
Certificateur
  • Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports
Valideur
  • Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports
    1ère habilitation Début validité Fin validité
    01/09/2009 22/07/2007
Ce titre remplace
Session de l'examen
Année de la première session Année de la dernière session
2009
Domaine de formation (Formacode)
  • 23670 : Horlogerie
Groupes formation emploi (GFE)
  • F : Mécanique
Domaine de spécialité (NSF)
251 : Horloger
Accessibilité
Formation initiale Formation continue Apprentissage Contrat de pro VAE Demande individuelle
Eligibilité au Compte Personnel de Formation (CPF)
Identifiant CPF Début de validité Fin de validité
240043 02/01/2019
Informations mises à jour le 08/04/2021 par Certif Info.