BTSA génie des équipements agricoles

Brevet de technicien supérieur agricole

[Code Certif Info N°19135]
Avertissement : cette fiche est en état archivé
Niveau de qualification
5 - Savoirs étendus, spécialisés, factuels et théoriques
Sortie
Bac + 2
Descriptif

Spécialiste des équipements et des installations de production agricole, le technicien supérieur en GDEA est à même de conseiller les utilisateurs dans le choix d'une machine sur la base de critères agronomiques, économiques, ergonomiques, environnementaux et de sécurité.

Objectif

Le technicien supérieur en GDEA est un spécialiste des équipements et des installations de production agricole. Il connaît les matériels mécaniques classiques pour la culture ou l'élevage (appareils de traction, véhicules agricoles, installations de traite...) ainsi que les bâtiments actuels d'élevage, les serres et les dispositifs de conditionnement d'air et de chauffage. Il maîtrise l'utilisation des équipements d'entretien de l'espace rural et des machines et matériels de transformation des produits agricoles.

Le titulaire du BTSA peut travailler chez un constructeur de matériel en tant que technico-commercial. Il est alors chargé des relations entre l'entreprise et les concessionnaires, des dépôts de matériel, de la démonstration des nouveaux produits... Il peut également exercer les fonctions de gestionnaire de parc de matériel, d'inspecteur technique ou de conseiller dans une entreprise de travaux agricoles ou une coopérative d'utilisation de matériel agricole.

Une part importante de la formation est consacrée à la connaissance technique des agroéquipements et à la maîtrise du langage du technicien (dessins, graphiques). A cela s'ajoutent des enseignements en droit, législation, économie, gestion et négociation commerciale.

Programme

En plus des enseignements généraux (français, informatique, sciences économiques, sociales et de gestion y compris gestion commerciale ... ), la formation comporte des enseignements professionnels (sous réserve de parution de l'arrêté début juin 2012) :

  • sciences et techniques des équipements / agroéquipements (7 heures 30 minutes hebdomadaires en 1re et 2e année)
  • agronomie (1 heure 15 minutes hebdomadaires en 1re et 2e année)
  • zootechnie (30 minutes hebdomadaires en 1re et 2e année)
  • module d'initiative locale (MIL) (1 heure 30 minutes hebdomadaires en 1re et 2e année)

Sous statut scolaire, l'élève est en stage pendant 12 à 16 semaines dont 10 prises sur la scolarité réparties sur les deux années. Effectuées dans plusieurs organisations ou structures du secteur des agroéquipements, ces stages permettent d'observer et d'analyser l'activité et le fonctionnement de diverses entreprises d'accueil. Pour nourrir son projet professionnel, le stagiaire doit aborder un maximum de situations professionnelles significatives.

Modules
  • Domaine de formation (DF) - 01.1. Mathématiques appliquées, statistiques
  • Domaine de formation (DF) - 01.2. Informatique
  • Domaine de formation (DF) - 02.1. Langue Vivante
  • Domaine de formation (DF) - 02.2. Techniques d'expression, de communication, d'animation et de documentation
  • Domaine de formation (DF) - 03.1. Sciences économiques, sociales et juridiques
  • Domaine de formation (DF) - 03.2. Economie du secteur et analyse de la stratégie commerciale de l'entreprise
  • Domaine de formation (DF) - 03.3. Economie des entreprises et structures utilisatrices d'agroéquipements
  • Domaine de formation (DF) - 04.1. Agronomie et zootechnie : comprendre les agroéquipements
  • Domaine de formation (DF) - 04.2. Langue étrangère appliquée au génie des équipements agricoles
  • Domaine de formation (DF) - 04.3. Langage du technicien
  • Domaine de formation (DF) - 04.4. Négociation commerciale
  • Domaine de formation (DF) - 04.5. Systèmes techniques : bases scientifiques, étude technologique
  • Domaine de formation (DF) - 04.6. Mise en oeuvre des agroéquipements
Poursuite d'études

L'objectif de cette formation est l'insertion professionnelle. Toutefois les titulaires du BTSA sont de plus en plus nombreux à continuer leurs études.

Ils peuvent acquérir une compétence complémentaire en préparant un certificat de spécialisation agricole ou un second BTSA.

Avec un bon dossier ou une mention à l'examen, il leur est possible de poursuivre en licence professionnelle, en écoles spécialisées ou en écoles d'ingénieurs (en passant par une classe préparatoire).

Au bout d'un an d'expérience, ils peuvent également préparer le diplôme d'expert automobile en étant dispensé de certaines unités de formation.

Débouchés

Les objectifs :

Le BTSA forme des experts pour l'aide à la décision, dans le cadre de l'achat d'un nouveau matériel, ou de l'amélioration des équipements d'une exploitation. L'élève acquiert les compétences nécessaires pour comprendre le fonctionnement d'une structure et ses relations avec les acteurs de l'agroéquipement, afin de réaliser des expertises techniques.

Il aide le client à raisonner son achat et lui apporte son aide technique. Il peut prendre en charge ou organiser des démonstrations de matériel. Il connaît les technologies diverses, souvent de pointe, pour utiliser de façon optimale les équipements destinés à l'élevage, à la culture, l'horticulture ou la forêt. Il assure la pérennité de ces matériels en participant aux choix stratégiques d'investissement (maintenance de matériels neufs ou d'occasion).

Grâce à ses compétences techniques, il peut contribuer à la conception et à l'adaptation des équipements. Ses connaissances en gestion le rendent capables de prendre part à l'élaboration de stratégies commerciales.

Les débouchés :

Le titulaires du BTSA peut être employé, soit par des constructeurs-importateurs et distributeurs de matériels et d'équipements pour l'agriculture, soit par les utilisateurs de ces équipements (exploitants agricoles et forestiers, coopératives d'utilisation de matériels agricoles - CUMA - entreprises de travaux agricoles, ruraux et forestiers - ETARF - collectivités territoriales...). A noter qu'un nombre conséquent de diplômés évoluent dans des secteurs autres que celui de l'agriculture, notamment dans les secteurs des travaux publics et de l'automobile.

RNCP
Inscrit de droit Voir la fiche n° 348
Code scolarité
32321007
Certificateur
  • Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt
Valideur
  • Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt
    1ère habilitation Début validité Fin validité
    09/07/2005 31/08/2013
Ce titre est remplacé par
Session de l'examen
Année de la première session Année de la dernière session
1999 2013
Domaine de formation (Formacode)
  • 21011 : Machinisme agricole
Groupes formation emploi (GFE)
  • F : Mécanique
Domaine de spécialité (NSF)
210 : Spécialités plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture plurifonctionnelles
Accessibilité
Formation initiale Formation continue Apprentissage Contrat de pro VAE Demande individuelle
Informations mises à jour le 04/09/2013 par Certif Info.